C’est la saison de la Barge à queue noire !

Le groupe local Marais breton est en pleine effervescence : la saison de la nidification de la Barge à queue noire a commencé…

Cet oiseau, qui est l’emblème du groupe local, et qui a vu ses effectifs européens chuter vertigineusement dans les 40 dernières années, occupe là son bastion français, avec plus de 75% des couples. Et, grâce au pâturage extensif et à l’eau conservée dans les prairies par les paysannes et paysans de nature, l’espèce se porte bien dans le territoire. Les fermes du réseau accueillent la majorité de la population, et l’aire de répartition s’est agrandie depuis l’installation d’éleveuses et éleveurs en limite de la zone géographique auparavant occupée.

En effet, des cultures ont été remises en prairies, et des prairies supplémentaires ont été inondées au printemps.

Barge à queue noire - photo M. Vaslin
Barge à queue noire – photo Matthieu Vaslin

Coralie et Maxim, en stage à la LPO Vendée pour l’une et à l’écomusée du Daviaud pour l’autre, battent la campagne tous les jours, aidés par une équipe de bénévoles et parfois de paysans, et font un résumé régulier à toutes les paysannes et paysans concernés. Le début de la saison a été marqué par des stationnement de barges en migration (groupes de plusieurs centaines à plusieurs milliers, qui remontent vers l’Islande pour les unes, vers les Pays Bas pour les autres)

L’équipe de recherche de l’université de La Rochelle (Lienss CNRS) qui travaille sur les limicoles est également présente pour poser une dizaine de balises GPS et rencontrer les éleveurs et les éleveuses. Le travail de repérage des nids est essentiel à ce travail (une dizaine a déjà été trouvée).

Ce dimanche 28 avril, la LPO Vendée et la Communauté de Communes Océan Marais de Monts invitent tous les adhérents des associations du groupe local (consommatrices et consommateurs, naturalistes, paysannes et paysans) a participer au comptage général des couples de barges du Marais breton.